language

The Guikas Collection | Lot 159

1968 Ferrari Dino 206 GT by Scaglietti

{{lr.item.text}}

{{x.text}}

€477,500 EUR | Sold

France | Le Castellet, France

19 November 2021


Chassis No.
Documents
00186
Cancelled Italian Libretto
  • The 44th of only 152 Alloy-bodied Dino 206 GTs produced
  • Accompanied by its original engine (no. “N46”), stored separately
  • Finished in its original Rosso Dino livery
  • Italian-delivery example; 37 years of previous single ownership
§

The 44th Dino 206 GT to be completed out of just 152 examples built, chassis number 00186 was first registered on 22 October 1968 and delivered to MG Crepaldi Automobili S.a.S of Milan, Italy, finished in Rosso Dino (20-R-350) over a Blue (135) interior. Sold new to local Milan owner Giulio Brandinali, this lovely Dino was first registered on the license plate “MI G16281”. Less than a year later, in September of 1969, the Dino was sold to Franco Comi of Bergamo and re-registered as “BG 210283”. Returning to Milan in March of 1970, the Dino was purchased by Caterina Longoni and registered “MI K598770”.

Two years later the car was purchased by Nedo Rossi of Ispra, a Province of Varese, who registered it on plates “VA 349235”. Later in 1972 the car was sold to Mario Mascheroni of Como, Italy. On 27 April 1973, the Dino was acquired by Rosalia Benedetto and re-registered in Trapani as TP 124384; the car would go on to wear that registration number until 2015.

Following Ms. Benedetto, its next owner was Giuseppe Amadeo, who purchased the car in March 1974. The car was then sold to Salvatore D’Angelo in March of 1976. D’Angelo would go on to keep the Dino for the following 37 years. The Dino was then acquired by Mr. Guikas through RM Sotheby’s in 2015.

During Mr. D’Angelo’s ownership, the Dino’s original engine was removed from the car due to a dropped valve. A mechanically identical Fiat Dino 2.0-litre Tipo 135B engine was installed in its place (and subsequently tuned for D’Angelo’s use in rallies and hill climbs). Crucially, however, the original engine was retained and accompanies the car today.

Undoubtedly the most desirable of all Dino models, 206 GTs are highly sought-after for their rarity and unique features. Having spent the majority of its life in Italy and boasting a known ownership from new, chassis 00186 is an excellent example of its kind. Recently inspected by Ferrari Classiche, a report is on file should the next owner wish to complete its certification. In addition to its matching-numbers engine and gearbox, it is offered with the rare and valuable printed Dino 206 GT user and maintenance manual compiled by Ferrari.

---

44ème des seulement 152 Dino 206 GT à carrosserie en alliage

Proposée avec son moteur d'origine (n° N46), conservé séparément

Rouge Rosso Dino, sa couleur d'origine

Modèle Italie ; conservée pendant 37 ans par le même propriétaire

44ème Dino 206 GT issue des seulement 152 exemplaires construits, le châssis numéro 00186 fut immatriculé pour la première fois le 22 octobre 1968 et livré à Milan à MG Crepaldi Automobili S.a.S. C'était une voiture rouge Rosso Dino (20-R-350) avec intérieur bleu (135). Vendue neuve à Giulio Brandinali, un Milanais, cette ravissante Dino commença par porter les plaques MI G16281. Moins d'un an après, en septembre 1969, elle fut revendue à Franco Comi, de Bergame, et réimmatriculée BG 210283. Puis elle revint à Milan en mars 1970 pour y être achetée par Caterina Longoni, à qui fut attribué le numéro MI K598770.

Deux ans plus tard, ce fut Nedo Rossi, d'Ispra (province de Varese), qui l'acheta et reçut l'immatriculation VA 349235. Plus tard dans l'année 1972, la voiture fut revendue à Mario Mascheroni, de Côme. Et le 27 avril 1973, elle arriva chez Rosalia Benedetto, qui la fit immatriculer à Trapani sous le numéro TP 124384, qu'elle conservera jusqu'en 2015.

Après Mme Benedetto, cette Dino devint en mars 1974 propriété de Giuseppe Amadeo, qui la revendit en mars 1976 à Salvatore D’Angelo. Ce dernier la conserva pendant les 37 années qui suivirent, jusqu'à ce que M. Guikas l'acquière en 2015, par l'entremise de RM Sotheby's.

Alors qu'elle était entre les mains de M. D’Angelo, le moteur d'origine de notre Dino fut déposé pour un problème de soupape. On le remplaça par un moteur de Fiat Dino 2,0 litres, mécaniquement identique, mais préparé par la suite pour que M. D'Angelo puisse participer à des rallyes et des courses de côte. Heureusement, le moteur d'origine a été conservé et il est aujourd'hui proposé avec la voiture.

La 206 GT est sans conteste la plus attrayante des Dino, et elle est très recherchée du fait de sa rareté et de ses exceptionnelles caractéristiques. Ce châssis 00186, qui a passé l'essentiel de sa vie en Italie et qui affiche un historique de propriété complet depuis l'état neuf, est un excellent représentant de la lignée. Il a récemment été examiné par Ferrari Classiche, dont un rapport figure à son dossier, ce qui sera utile si son prochain propriétaire souhaite le faire certifier. En plus de présenter des numéros de moteur et de boîte concordants, la voiture est proposée avec deux rares et précieuses brochures, sa notice d'utilisation et son carnet d'entretien tenu par Ferrari.

Blog posts

Suggested lots