language

The Guikas Collection

1979 Ferrari 512 BB

France | Le Castellet, France

19 November 2021


Buyer's Premium for this lot is:
  • 15% of the hammer price up to and including €200,000
  • 12.5% of the hammer price in excess of €200,000
Inquire Shipping
Chassis No.
Engine No.
Gearbox No.
Body No.
27773
00413
420
312
  • One of 929 512 BB examples produced
  • Ferrari Classiche Red Book certified; full matching numbers engine and gearbox
  • Finished in attractive original colors of black exterior over black leather interior
  • Extremely well-preserved example; odometer displays just over 22,000km
§

If the 365 GT4 BB was Ferrari’s first foray into making a mid-engine 12-cylinder road car, the 512 BB was its finely tuned evolution, addressing small areas for improvement from the earlier model. Introduced in 1976, the 512 BB inherited much of the stylistic cues of the 365 GT4 BB, notably its Pininfarina-designed Berlinetta Boxer body that was designed around the flat-12 engine nestled just behind the driver and passenger seats.

The enhanced model’s name was a reference to the earlier Ferrari 512 race car, and it hinted at its uprated engine. The 512 BB’s mighty 12 cylinders displaced nearly five litres in total, and the powerplant also featured a higher compression ratio. Four triple-barrel Weber carburettors fed fuel to the enlarged engine. Curiously, the 512 BB was never officially exported to the United States—allegedly because Enzo Ferrari did not want to adapt the car to meet stringent emissions targets. In total, 929 examples were made between 1976 to 1981.

This car, chassis number 27773, was sold new via official Ferrari deal Charles Pozzi SA in Paris in May 1979 to its original owner who registered the car on French plates “110 CNW 78”. The following year the car was sold to its second owner who re-registered the car on French plates “576 UA 06”. In 2006 the car moved to German ownership via dealer Modena Motorsports until it was eventually acquired by Mr. Guikas in May 2018.

Today the car wears the attractive styling of a late-1970s Ferrari, still finished in its original black over a black leather interior. Recently Ferrari Classiche certified with accompanying Red Book, the car is confirmed to be a rare well-preserved example that retains its fully matching numbers drivetrain.

As with all 512 BBs, the sports car’s sleek body is complemented by the pop-up headlights at the front, and the circular light clusters at the rear—reducing the number of light units on each side to two, rather than three on the 365 GT4 BB. The interior boasts a period Blaupunkt cassette deck, while the car is accompanied by selected official Ferrari literature. In addition, the Ferrari is presented for sale with a tool roll featuring a car jack and warning triangle, the tool kit briefcase that straps to the front wheel arch of the 512 BB, as well as its spare key and selected Ferrari manuals with historic service stamps.

---

Une des 929 512 BB produites

Certifiée par Ferrari Classiche, tous numéros concordants, moteur et boîte

Couleurs d'origine, peinture noire avec intérieur en cuir noir

Extrêmement bien préservée ; compteur affichant à peine plus de 22 000 km

Si la 365 GT4 BB a constitué la première incursion de Ferrari dans le monde des voitures de route à moteur central, la 512 BB en représentait une subtile évolution et bénéficiait de plusieurs améliorations par rapport à la version précédente. Présentée en 1976, la 512 BB héritait du style de la 365 GT4 BB, dont sa carrosserie Berlinetta Boxer dessinée par Pininfarina autour du moteur 12-cylindres à plat placé juste derrière les sièges conducteur et passager.

L'appellation du modèle faisait référence à l'ancienne Ferrari 512 de compétition, et correspondait à son moteur. Le puissant 12-cylindres de la 512 BB présentait une cylindrée de presque 5 litres, et affichait aussi un taux de compression plus élevé. Quatre carburateurs Weber triple corps alimentait ce moteur plus gros. Curieusement, la 512 n'a jamais été officiellement exportée aux États-Unis — parce qu'Enzo Ferrari n'a semble-t-il pas souhaité adapter la voitures aux très contraignantes normes antipollution. Au total, 929 exemplaires ont quitté l'usine entre 1976 et 1981.

Cette voiture, châssis n°27773, a été vendue neuve en mai 1979 via Charles Pozzi SA, l'importateur Ferrari en France, à son premier propriétaire qui l'a fait immatriculer sous le numéro "110 CNW 78". L'année suivante, elle a été vendue à son deuxième propriétaire qui l'a immatriculée "576 UA 06", dans les Alpes-Maritimes. En 2006, elle a été vendue à un acheteur allemand par l'intermédiaire de Modena Motorsports, avant d'être achetée en mai 2018 par M. Guikas.

Aujourd’hui, cette voiture présente le séduisant dessin d'une Ferrari de la fin des années 70, dans sa couleur noire d'origine, avec son intérieur en cuir noir. Récemment certifiée par Ferrari Classiche et accompagnée du "Red Book" correspondant, elle est confirmée dans son statut d'exemplaire bien préservé équipé de sa mécanique d'origine ("matching numbers").

Comme sur toutes les 512 BB, la carrosserie élancée est dotée à l'avant de phares escamotables et de feux arrière ronds, au nombre de deux de chaque côté et non pas trois comme sur la 365 GT4 BB. L'intérieur est équipé d'un lecteur de cassettes Blaupunkt d'époque et la voiture est accompagnée de toute une documentation Ferrari officielle. De plus, elle est présentée à la vente avec une trousse comportant un cric et un triangle de secours, de la mallette à outils fixé au-dessus du passage de roue avant, d'une deuxième clé de contact et de manuels Ferrari affichant les tampons des opérations d'entretien.

Suggested lots