Paris

2 February 2022
Lot 126

1973 Ferrari 365 GTB/4 Daytona Berlinetta by Scaglietti

The Petitjean Collection

{{lr.item.text}}

€522,500 EUR | Sold

France | Paris, France

{{internetCurrentBid}}

{{internetTimeLeft}}


Chassis No.
16525
Engine No.
B2218
Documents
French Certificat d’Immatriculation
  • Two-owner example from new, and part of the Petitjean Collection for over 42 years
  • Odometer reads 56,798 km at time of cataloguing
  • Finished in its original colour combination of Rosso Chiaro over Nero leather interior
  • Retains its original engine and transmission
language
Please note a discrepancy on the French Certificat d’Immatriculation is currently being corrected, and as such the title will not be available at the time of sale and will follow afterwards / Veuillez noter qu'une divergence sur le Certificat d'Immatriculation français est en cours de correction, et que par conséquent le titre ne sera pas disponible au moment de la vente et suivra par la suite

With the advent of the mid-engined Lamborghini Miura in 1966, the writing was on the wall that Ferrari would soon have to offer a suitable competitor. Unexpected engineering delays pushed back the intended timing of the upcoming 365 GT/4 BB, however, so one final development of the classic front-engined Colombo V-12 was undertaken. While the new chassis type 605 was a furtherance of the prior 275 GTB/4 architecture, and the time-honoured short-block motor was enlarged to displace 4.4 litres, exterior styling was completely updated, and the result was to become one of Ferrari’s most distinct models.

The 365 GTB/4 berlinetta was announced at the Paris Salon in October 1968 and featured brand-new coachwork penned by Pininfarina designer Leonardo Fioravanti. The shark-nose styling was a significant departure from prior models that was never to be repeated, making the model one of the most unique in Maranello’s entire production history. As Ferrari had recently swept the competition with a 1-2-3 finish at the 1967 24 Hours of Daytona with an assortment of P3, P3/4, and 412 P models, the new road car was nicknamed the Daytona, although this name was never officially endorsed by the factory.

Delivered new to the Hamburg area of Germany in March 1973, this example was acquired by Monsieur Petitjean in 1979 with around 54,000 original km. At time of purchase the car was red and described to be in perfect working order, with only one owner from new. Under Monsieur Petitjean’s ownership, the car has benefitted from a repaint in its original colour, Rosso Chiaro. The interior is in original condition and features what’s now commonly refered to as Daytona-style seats. As a model made for the German market, unique features include octagonal nuts central wheel lock, rather than the three-way spinner, and the orange front indicators, also seen on the U.K. and U.S.A. versions. As a result of the period of static display, it is recommended that a recommissioning programme be carried out prior to use. This Daytona provides a rare opportunity to be just the third owner of one of Ferrari’s most celebrated models.

---

Deux propriétaires depuis l'origine, dans la Collection Petitjean depuis plus de 42 ans

Le compteur affiche 56 798 km au moment de rédiger le catalogue

Combinaison de teintes d'origine, Rosso Chiaro avec intérieur Nero

Moteur et transmission d'origine

Avec l'apparition en 1966 de la Lamborghini Miura à moteur central, il était évident que Ferrari devait lancer sans tarder une concurrente digne de la marque. Des délais de conception inattendus ont retardé la date de sortie prévue pour la future 365 GT/4 BB, si bien qu'une ultime déclinaison de l'architecture classique — moteur V12 Colombo placé à l'avant — a été mise en œuvre. Le nouveau châssis type 605 était une évolution de celui de la 275 GTB/4, le moteur largement éprouvé passait à 4,4 litres et la ligne extérieure était complètement nouvelle. Le modèle qui en est sorti allait se révéler une des plus affirmées des berlinettes Ferrari.

La berlinette 365 GTB/4 a été dévoilée en octobre 1968 au Salon de Paris, affichant une carrosserie complètement nouvelle dessinée par Leonardo Fioravanti, styliste chez Pininfarina. Sa ligne dotée d'un avant agressif en nez de requin était très différente de celle des modèles précédents et elle est restée unique en son genre, ce qui fait de cette voiture une exception dans toute l'histoire des Ferrari de route. Comme Ferrari venait de signer un succès fantastique en compétition en raflant en 1967 les trois premières places des 24 Heures de Daytona avec un ensemble de P3, P3/4 et 412 P, le nouveau modèle a été surnommé Daytona, bien que cette appellation n'ait jamais été officiellement adoptée par l'usine.

Livrée neuve en mars 1973 en Allemagne, dans la région de Hambourg, cette voiture a été achetée en 1979 par M. Petitjean alors que le compteur n'affichait à peu près 54.000 km d'origine. A l'époque de l'achat, la voiture était rouge et elle était décrite comme en parfait état de fonctionnement et de première main. M. Petitjean l'a ensuite fait repeindre dans sa teinte Rosso Chiaro d'origine. L'intérieur est en état d'origine et comporte ce que l'on décrit aujourd'hui comme les "sièges Daytona". S'agissant d'une voiture destinée au marché allemand, les jantes à serrage central sont fixées par des boulons octogonaux au lieu des papillons à trois oreilles, et les clignotants avant sont orange, comme sur les versions destinées aux États-Unis et à l'Angleterre. Cette voiture étant restée en exposition statique, il est recommandé de procéder à une révision complète avant de l’utiliser sur route. Cette Daytona constitue une rare opportunité d'être le troisième propriétaire d'une des Ferrari les plus célèbres de toutes.