Lot 133

1970 Maserati Ghibli 4.7 Spyder By Ghia

France | Paris, France

{{internetCurrentBid}}

{{internetTimeLeft}}

Inquire

language
Chassis No.
AM115/S 1079
Engine No.
AM115 1079
Documents
German Fahrzeugbrief
To be offered on Wednesday, 1 February 2023
  • One of 83 4.7-litre Ghibli Spyders constructed; one of only 25 left-hand-drive European examples delivered with the desirable manual gearbox
  • Late-production example; fitted with factory air conditioning, and power steering
  • Retains its matching-numbers chassis and engine
  • Une des 83 Ghibli 4,7 litres Spyder produites
  • Un des 25 exemplaires européens à conduite à gauche livrés avec la désirable boîte de vitesses manuelle
  • Exemplaire de fin de production, équipé d'une climatisation usine et d'une direction assistée
  • Châssis et moteur d'origine ("matching numbers")

Destined to remain in its native Italy when new, the Ghibli 4.7 Spyder presented here was shipped to Rome following its completion at Maserati’s facilities in Modena in February of 1970. Finished in Giallo over a black leather interior, it is one of only 83 production 4.7-litre Ghibli Spyders—and one of a mere 25 examples built to left-hand-drive specification, fitted with a manual gearbox, and delivered new to Europe.

Originally delivered to an airline pilot based in Rome, this Ghibli Spyder was later sold to an American around 1975 and was subsequently shipped to his home in Texas, where the car remained for the following 10 years. The Maserati was then exported to Ontario, Canada, where it was enjoyed for several years prior to being restored. The restoration itself cost more than $85,000 and took more than two years to complete. At this time, the standard Ghibli wheels were replaced with a set of Borrani wire wheels. These wheels were sourced through Carlo Borrani himself, who agreed to sell the then-owner four of the last 12 handmade wheels at a cost of approximately $12,000.

Later returning to Italy, the Ghibli Spyder was subsequently acquired by Jean Guikas at an RM Sotheby’s auction in 2017. Mr Guikas kept the car until the sale of his collection in 2021, at which point this Maserati was acquired by its consigning owner. It has since been refinished in its factory-correct shade of Giallo Strega.

Among the finest open sports cars of its generation, the Maserati Ghibli is rarer than the Ferrari 365 GTB/4 ‘Daytona’ Spider—and arguably more attractive. Hugely desirable when new and having remained in fashion ever since, this well-specified example of Maserati’s halo sports car would make a fine addition to any serious collection of Trident-badged classics.

Destinée à rester initialement dans son Italie natale, la Ghibli 4.7 Spyder présentée ici a été envoyée à Rome après être sortie en février 1970 de l'usine Maserati de Modène. De couleur "Giallo" avec sellerie en cuir noir, elle fait partie des 83 Ghibli 4,7 litres Spyder produites — et des 25 exemplaires fabriqués avec une conduite à gauche, équipés d'une boîte de vitesses manuelles et livrés neufs en Europe.

Livrée à l'origine à un pilote de ligne basé à Rome, cette Ghibli Spyder a été vendue autour de 1975 à un acheteur américain, et envoyée chez lui au Texas où elle est restée pendant 10 ans. Cette Maserati a été ensuite exportée en Ontario, au Canada, où elle a été utilisée plusieurs années avant de bénéficier d'une restauration. Celle-ci a coûté plus de 85 000 $ et a réclamé plus de deux ans de délai. A cette époque, les jantes Ghibli standard ont laissé place à un jeu de jantes Borrani à rayons. Ces dernières ont été achetées auprès de Carlo Borrani lui-même, qui a accepté de céder au propriétaire quatre des 12 dernières jantes fabriquées artisanalement, pour la somme d'environ 12 000 $.

Cette Ghibli Spyder est par la suite rentrée en Italie et a été achetée en 2017 par Jean Guikas, lors d'une vente aux enchères RM Sotheby's. M. Guikas a gardé la voiture jusqu'à la vente de sa collection, en 2021. C'est à cette occasion que l'actuel propriétaire en a fait l'acquisition. Depuis, elle a reçu une peinture de la couleur usine "Giallo Strega" correcte d'origine.

La Maserati Ghibli Spyder, un des cabriolets les plus réussis de sa génération, est encore plus rare qu'une Ferrari 365 GTB/4 "Daytona" Spider — et indiscutablement plus séduisante. Extrêmement désirable quand elle était neuve, cette star de la gamme Maserati n'a rien perdu de son attrait. Cet exemplaire affichant d'excellentes spécifications constituera un apport important à toute collection sérieuse de classiques au Trident.